Formation sur la cartographie participative

le Projet Forêt et Diversification Economique en sigle PFDE Dans le cadre de la recherche des informations relatives à l’élaboration du futur plan d’aménagement du parc, un programme de cartographie participative a été initié dans le but de doter les communautés locales et autochtones riveraines d’un outil de plaidoiries et de négociation pour la prise en compte de leur zone d’usage dans l’élaboration du futur plan d’aménagement.

Après les missions de prospection, une formation des facilitateurs a été organisé du 04 au 07 aout à Ouésso pour la préparation de la deuxième phase dite de collecte de données GPS.

L’objectif de cette formation était de doter les facilitateurs des connaissances nécessaires sur la cartographie des zones d’usages des communautés locales et autochtones riveraines, faciliter la collecte de données GPS des zones d’usages auprès des communautés du district de Pikounda & Ntokou et former les facilitateurs à l’utilisation du GPS.

La cartographie  participative est définie comme étant l’identification sur le terrain et par les communautés concernées, des espaces et des ressources qui leur sont importants et leur positionnement sur une carte géo référencée. Plusieurs thématiques ont été abordées au cours de cette formation telles que l’utilisation des ressources naturelles dans les aires protégées particulièrement dans un parc, la notion de cartographie participative en général et en particulier sa méthodologie. Concernant la méthodologie de la cartographie, un accent particulièrement a été mis sur la collecte des données GPS.

Cette rencontre a été facilitée par Messieurs Sam Nziengui-Kassa, Aimé Bassouama, Gael Elie Gnondo Gobolo et Hocraiche Ngouala, respectivement Conseiller en conservation communautaire, Chargé de liaison communautaire et Chargés de la cartographie participative du par, a réuni  dix (10) facilitateurs en cartographie.

A la suite de cette formation, les facilitateurs effectueront des descentes de terrain pour accompagner et aider les communautés à géo référencer leurs zones d’usages.

Pour rappel, le Parc National de Ntokou Pikounda est soutenu financièrement par la banque mondiale via le Projet Forêt et Diversification Économique en sigle PFDE et par le WWF.