Le droit à l’autodétermination des Peuples Autochtones (PA) et des Communautés Locales (COBA) signifie qu’ils ont le droit de déterminer leur propre développement économique, social et culturel, de participer à tout processus démocratique de gouvernement, et d’influencer politiquement, socialement et culturellement leur avenir.

Le droit à l’autodétermination se rapporte à la faculté ou à la possibilité pour les peuples locaux et autochtones de choisir leur mode d’existence tout en réaffirmant leur aspiration à la libre utilisation et jouissance de leurs terres ancestrales, y compris les ressources naturelles qui s’y trouvent. Le droit à l’autodétermination s’apparente ainsi au droit pour tout peuple ou communauté d’affirmer son autonomie et d’assurer son développement économique, social et spirituel selon les lois traditionnelles et coutumières préexistantes. Il existe des outils, notamment le Consentement, Libre, Informé et Préalablement (CLIP) pour mettre en pratique et de donner la possibilité aux communautés de donner leur avis et leur consentement dans tout processus les impactant dans leur localité.

C’est ainsi que dans le cadre de la création de l’aire protégée de Messok-Dja, WWF développe cette pratique innovante, en Afrique centrale en particulier, qu’est le CLIP dans la création de Messok-Dja afin que toutes les parties-prenantes (Communautés locales et Autochtones, secteur privé, autorités locales etc..) participent activement dans le processus décisionnel de création et que les intérêts de tous soient pris en compte dans la délimitation et la gestion de la  future aire protégée.